Forum de Discussion sur l'autisme et TED

Parents, professionnels, familles, amis, un lieu de discussion ouvert à tous

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Achetez nos livres

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 32 le Jeu 4 Sep - 13:50

Derniers sujets

» Pas de sujet, mais félicitations!
Mer 24 Juin - 9:44 par tiya095

» Jeux sur internet
Mer 24 Juin - 9:41 par tiya095

» presentation
Mer 24 Juin - 9:38 par tiya095

» Presentation
Dim 15 Fév - 15:53 par hounongan.medekon

» AIDE AUX PERSONNES EN DIFFICULTÉ (PRATIQUE OCCULTES)
Dim 15 Fév - 15:49 par hounongan.medekon

» maman d'un enfant ted et veut faire un 3e enfants
Dim 15 Fév - 15:48 par hounongan.medekon

» Proposition d'octroie de crédits entre PARTICULIERS.
Dim 15 Fév - 4:24 par laux61

» Une hormone contre l'autisme?
Mer 29 Oct - 10:37 par sfths5465

» Aide financière avec assurance
Lun 13 Oct - 17:08 par hurth

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 1556 messages dans 28 sujets

Nous avons 115 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est benjeno

Septembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Navigation

Visiteurs

Liens et Partenaires


    Génétique

    Partagez
    avatar
    ChrisNath

    Nombre de messages : 148
    Age : 34
    Localisation : Béziers
    Date d'inscription : 25/03/2009

    Génétique

    Message  ChrisNath le Mar 9 Juin - 21:37

    J'ai lu un petit article sur le gène FOXP2. Je le copie :

    TROUBLES DU LANGAGE ET MUTATIONS GÉNÉTIQUES
    Les troubles de développement du langage et de la communication concernent 40% des enfants adressés aux services de Pédiatrie. Le gène FOXP2 est impliqué dans le développement du langage. Il code pour une protéine, facteur de transcription neurale. Ces mutations induisent des difficultés d'apprentissage et de production du langage (dyspraxies verbales). Néanmoins, les atteintes de ce gène ne touchent que 2% des enfants atteints de ces troubles. Les auteurs ont soumis l'hypothèse que ces mécanismes neurogénétiques influençaient d’autres phénotypes plus fréquents de troubles du langage. Ils ont étudié le génome et isolé le gène CNTNAP2 fortement lié aux troubles du langage. Il code pour une protéine neurale et est exprimé lors du développement du cortex. Les auteurs ont, ensuite, testé l'association entre les différents variants de ce gène et les déficits du langage au sein de 184 familles affectées, identifiées par le Specific Language Impairment Consortium. Une association significative d'un variant aux répétitions de mots et contresens a été retrouvée. Etonnamment, cette région coïncide avec celle associée au retard de langage des enfants atteints d'autisme.
    Ces analyses montrent, ainsi, comment la connaissance d'une pathologie monogénétique peut fournir un point d'entrée dans les étiologies de phénotypes plus complexes.
    Dr Sophie Florence (Paris)
    Références :
    Vernes SC et al.
    A functional genetic link between distinct developmental language disorders
    N Engl J Med. 2008 Nov 27;359(22):2337-45

      La date/heure actuelle est Mar 26 Sep - 12:20